Acteurs majeurs de la vie littéraire du XIXe siècle : Arsène Houssaye (1815-1896) - 30 juin 2016


Journée d’étude organisée par le CÉRÉdI à l’Université de Rouen le 30 juin 2016

Comité scientifique : Stéphanie Champeau, Françoise Court-Perez, Sylvain Ledda

Après une première journée d’étude consacrée à Delphine de Girardin en juin 2015, le CÉRÉdI (Université de Rouen) s’intéressera le 30 juin 2016, à Arsène Houssaye, homme de lettres, directeur de théâtre et critique influent. Dans le cadre du programme « Acteurs majeurs de la vie littéraire du XIXe siècle », il s’agit de revenir sur cette figure centrale du paysage littéraire et artistique, dans les années 1840-1880.

François-Arsène Housset, (1815-1896), dit Houssaye, après avoir quitté sa province natale, s’installe à Paris en 1832. Il fréquente alors l’impasse du Doyenné, côtoie Gautier et Nerval et commence à publier dans la Revue de Paris. Il achète L’Artiste dont il devient le directeur en 1843. Il y publie Banville, Murger ou le jeune Baudelaire, encore inconnu. Sa passion du journaliste en fait un infatigable entrepreneur : il fonde la Revue du XIXe siècle en 1866 puis La Gazette de Paris en 1870.

Au cœur de la vie éditoriale et littéraire, Houssaye participe également à la vie politique : d’abord soutien des républicains, il finit par de rallier au Second Empire. Investisseur audacieux, il est célèbre pour les fêtes brillantes qu’il organise. Mais l’homme public, acteur majeur de la vie culturelle, est aussi auteur, amateur curieux et engagé dans la vie culturelle : la revalorisation du patrimoine artistique du XVIIIe siècle (Galerie de portraits du XVIIIe siècle) lui inspire de nombreux récits ou études de 1843 à 1858 et préfigure les travaux des Goncourt ; sa brillante direction du Théâtre-Français de 1849 à 1851 témoigne d’une action déterminante pour mettre au répertoire le théâtre contemporain. Ami de Rachel, favorable à Musset, Houssaye, à l’instar de Hugo ou de Dumas, cherche à faire évoluer décors et costumes de la première scène française. Sa position stratégique dans le paysage culturel a suscité bien des polémiques : ami de Gautier et de Hugo, il eut comme détracteurs Janin ou Buloz.

Créateur prolixe, Houssaye eut une inspiration variée ; ses récits, romans ou nouvelles, sa poésie, ses études historiques, ses souvenirs, ou sa critique d’art témoignent d’un talent vif. Homme d’esprit, Houssaye révèle une partie de l’esprit de son temps. Les pistes suivantes pourront notamment être explorées :
- La représentation du XVIIIe siècle : Houssaye et Goncourt
- Houssaye créateur de revues
- Houssaye et les milieux sociaux et littéraires
- La directeur du Théâtre français
- Houssaye et les romantiques
- Houssaye écrivain
- Houssaye vu par ses contemporains
- Houssaye éditeur

Les propositions (descriptif de 2000 signes environ) sont à adresser à f.court-perez@orange.fr pour le 15 février 2016 au plus tard.


Visites

44 aujourd'hui
115 hier
297066 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés