Alexandra Vinogradova


Doctorante

Directeur de thèse : Jean-Louis Jeannelle

Titre de la thèse : Devenir un « ex » : Désaffiliation et autocritique dans le monde communiste en France

Inscrite en thèse en 2017

alexandra.vinogradova@univ-rouen.fr

Résumé du projet de thèse

Ce projet, consacré à l’étude de l’autocritique dans le monde communiste en France, se situe à l’intermédiaire de l’histoire des idées et de la poétique des textes. L’autocritique constitue une pratique institutionnellement imposée par les partis communistes à leurs militants aussi bien qu’à leurs dirigeants, sous forme de questionnaires autobiographiques, d’auto-narrations ou de discours. Cet exercice de confession publique servait d’outil de contrôle et était censé fournir aux membres du parti un modèle biographique qui permettait en retour de repérer les déviations ou les apostasies à condamner. Or des militants ou des dirigeants en rupture de ban se sont peu à peu approprié cette pratique : ils l’ont retournée à leur profit et y ont puisé les ressources cognitives et littéraires pour expliquer leur parcours idéologique et pour justifier leur geste de désaffiliation. C’est à ce corpus que nous nous attacherons : il s’agira de faire apparaître la cohérence de cette forme de récit de soi, à l’intermédiaire des Mémoires, des essais et de l’autoportrait, mais également d’en montrer les liens étroits avec chacune de ces formes connexes, enfin d’étudier de manière précise un ensemble d’œuvres qui ont jusqu’alors été très largement négligées, parce que considérées comme trop historiques ou trop idéologiques.

Parcours académique

2017-2020 : Doctorante contractuelle à l’Université de Rouen-Normandie (allocation doctorale de l’ENS).

2014-2017 : Scolarité à l’École normale supérieure (Ulm) : élève de la Sélection internationale.

2015-2016 : M2 de Lettres modernes, spécialité « Théorie de la littérature », à l’École normale supérieure. Intitulé du mémoire : « L’humanisme technologique dans l’œuvre de Saint-Exupéry », réalisé sous la direction de Michel Murat.

2014-2015 : M1 de Lettres modernes, spécialité « Théorie de la littérature », à l’École normale supérieure. Intitulé du mémoire : « L’œuvre d’André Verdet : poésie et cosmologie », réalisé sous la direction de Michel Murat.

2011-2014 : Scolarité au Collège Universitaire Français de Moscou, M1 de Littérature française. Intitulé du mémoire : « La transformation des mathématiques en poésie chez Guillevic », réalisé sous la direction de Christian Doumet (Université Paris-VIII).

Expériences d’enseignement

2018-2019 : Mission d’enseignement (64h) dans le cadre du contrat doctoral :
- cours de littératures francophones « Découvrir l’Asie à travers la littérature francophone » (Andreï Makine, Le Testament français ; Dai Sijie, Balzac et la Petite Tailleuse chinoise ; Anna Moï, Riz noir ; Amélie Nothomb, Stupeur et Tremblements), en Licence 1 de Lettres modernes ;
- cours « Genres narratifs » (Jean Giono, Les Âmes fortes), en Licence 2 de Lettres modernes.

Activités scientifiques

Participation à des colloques et journées d’études

“Claude Roy and Régis Debray : Two Examples of French Political Autobiography” (en russe), International conference “Autobiographical Writings in an Interdisciplinary Research Environment : Individuals, Texts and Practices – II”, 1-2 June 2017, Moscow, Russia.

« L’autocritique dans le témoignage d’Artur London, ancien communiste tchèque. Le procès de Slánský (1952) vu de l’intérieur » (en russe), Journées d’études doctorales « Ego-documents et archives personnelles : de l’individuel au collectif. Russie, Europe centrale et orientale du XVIe siècle à nos jours » / Eur’Orbem (CNRS/Sorbonne Université Lettres, UMR 8224), Université Européenne de Saint-Pétersbourg, Centre d’Études Franco-Russe de Moscou, 27-28 avril 2018, Saint-Pétersbourg, Russie.

« Renier son credo quia absurdum : Autocritique (1959) d’Edgar Morin », Journée des doctorants du CÉRÉdI, 30 mai 2018, Université de Rouen-Normandie.

Publications

“Claude Roy and Régis Debray : Two Examples of French Political Autobiography”, International Journal of Cultural Research, Issue # 1(30) 2018 : The Phenomenon of Biography in Culture, p. 108-116 (en russe).

« Les aveux ne sont-ils pas la forme supérieure de l’autocritique ? L’Aveu d’Artur London », Revue des études slaves (Université Paris-Sorbonne/CNRS), à paraître.

« Renier son credo quia absurdum : Autocritique (1959) d’Edgar Morin » dans Journée des doctorants 2018, organisée par Aurélien d’Avout et Alex Pepino à l’Université de Rouen le 30 mai 2018, (c) Publications numériques du CÉRÉdI, « Séminaires de recherche », à paraître.

Participation à des séjours d’étude

Séjour d’étude organisé par les Collèges Universitaires Français de Moscou et de Saint-Pétersbourg : travail dans les archives et les bibliothèques de la ville de Tver, 17-21 juin 2013, Tver, Russie.


Visites

59 aujourd'hui
129 hier
402695 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés