Assemblée Générale du 26 juin 2012


COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU CÉRÉdI du 26 juin 2012

Étaient présents :
Mmes Dufour-Maître, Guéret-Laferté, Genand, Poulouin, Tsimbidy, Robert, Morue (comptabilité recherche), Azoulai, Gelin (secrétaire de séance), Le Blanc, Davaille, Naugrette, Simonet-Tenant, Stranart, Brun, Provini, Court-Pérez, Macé Del Vento, De Dieuleveult, Bétemps, Girard.

MM. Arnould, Armellini, Leclerc, Roger, Kahn, Maurice, Bonnier, Lenoir, Heckmann, Gheeraert, Rauline, Maurice, Simon, Dauge, Milhe Poutingon, Petit.

Étaient excusés :
Mmes Bouchardon, Ferry, Hôte, Seth, Poirel, Lemonnier-Delpy, M. Bessire.

La séance est ouverte à 14h15.

1/ INFORMATIONS DIVERSES

M. Arnould commence par souligner la qualité du travail de Mmes Morue et Gelin, épaulées par E. Buquet.

M. Arnould rappelle la promotion de M. Yannick Simon comme Professeur de musicologie et l’élection de Mme Tsimbidy comme Professeur de littérature du XVIIe siècle à l’université de Bordeaux III ; il souhaite la bienvenue à deux nouveaux membres du CÉRÉdI : Mme Judith Le Blanc, élue Maître de Conférences en Littérature et Art et Mme Françoise Simonet-Tenant, élue Professeure de Littérature du 20ème siècle. L’assemblée félicite ces collègues.
Mme Stéphanie Genand a été élue au Conseil Scientifique.

M. Damien Dauge a été élu représentant des doctorants au Conseil de l’Ecole doctorale.

Noémi Carrique, qui vient de l’ENS de Lyon, est allocataire et va mener sa thèse sous la direction de Mme Naugrette.

Enfin C. Andriot-Saillant a été nommée en 1ère supérieure au lycée Jeanne d’Arc.

M. Arnould souligne l’engagement des doctorants grâce auquel la journée du 30 mai 2012 a été une grande réussite.

2/ POINT SUR LES PROJETS EN COURS ET À VENIR

Les différents projets déjà programmés et les nouveaux projets sont ensuite passés en revue et précisés.

Colloques et Journée d’études de septembre 2012 à juillet 2013 :

-  1er-2 octobre 2012 : rencontre franco-brésilienne « Rouen 1562. Montaigne et les Cannibales », J.-C. Arnould et E. Faye (ERIAC)
-  17-18 octobre 2012 : Colloque « Les métamorphoses du Moyen Âge. Réécritures transgénériques et transmodales modernes », J. Maurice et B. Langenbruch (Lyon)
-  12-13 novembre : « La table des matières », J.-C. Arnould
-  14-16 novembre 2012 : Colloque « Laclos après Laclos » : S. Genand et C. Seth (Nancy)
-  20-21 novembre : « L’écriture des Modernes », C. Poulouin en collaboration avec l’ENS Lyon
-  26-28 novembre, colloque Feydeau, F. Naugrette en collaboration avec Paris III
-  7-9 mars 2013 : Colloque : « Bouvard et Pécuchet, roman et savoirs. Edition électronique intégrale du manuscrit », Y. Leclerc
-  15 mars 2013 : Journée d’études : « Tradition et création. Pour une poétique des formes aux origines obscures », H. Heckmann et T. Gheeraert
-  4-6 avril 2013 : Colloque « Censure et critique » : Y. Leclerc, C. Poulouin et L. Macé
-  13-14 mai 2013 : Colloque « La vie musicale à Paris sous l’occupation », Y. Simon en collaboration avec la Cité de la Musique
-  16-17 mai 2013 : Colloque « Mémoires : reprises, empreintes, analogies » : M. Tsimbidy
-  24 mai 2013 : Journée d’études internationale « Une autre Staël : les nouvelles écritures biographiques de Coppet », S. Genand
-  13-15 juin 2013 : « Changements de dénouements au théâtre XVIIIe-XIXe siècles », F. Naugrette, en collaboration avec Uppsala

Pour les colloques se déroulant à Rouen, les salles doivent être réservées dès maintenant.

Colloques et journées d’études à partir de septembre 2013 :

-  7-9 octobre 2013 ou 14-16 octobre 2013 : Colloque transversal « Rendre accessible le théâtre étranger (XIXe-XXe siècles) : traduire, adapter, réécrire, commenter, programmer, mettre en scène », A. Ferry et M. Bouchardon
-  Fin octobre 2013 : « Fontenelle / Pascal », C. Poulouin
-  14-15 novembre 2013 : Colloque « Annie Ernaux. Intertextualité », R. Kahn, F. Simonet
-  21-22 novembre 2013 : Colloque « Mallarmé herméneute », T. Roger
-  automne 2013, JE autour du théâtre de Voltaire et du modèle anglais (sortie des deux premiers volumes du Théâtre de Voltaire), L. Macé

En 2014

-  « Types et topoi au théâtre et à l’opéra », M. Armellini
-  « Corneille : la parole et le vers », M. Dufour-Maître
-  « Dramaturgies du conseil et de la délibération », A. Ferry et X. Bonnier avec l’ERIAC
-  « Flaubert dans la rue », S. Glatigny et Y. Leclerc
-  « L’abbé de Pure », M. Dufour-Maître (à confirmer)
-  « Anniversaire de la mort de Bernardin de Saint-Pierre », L. Macé et C. Seth (une journée à Rouen et une journée au Havre), entre mars et septembre
-  « La guerre civile anglaise des romantiques », T. Gheeraert avec l’ERIAC
-  Colloque transversal « « Interférences : belles-lettres et mauvais genres » (titre en évolution), T. Gheeraert et G. Milhe-Poutingon, novembre
-  Colloque transversal « L’œuvre inclassable », M. Guéret-Laferté, M. Bouchardon et M. Armellini
-  « Geste et poésie », T. Roger, à l’automne

En 2015

-  Colloque transversal « Le porc et les abeilles. Poétique de l’amour-propre aux XVIe-XVIIIe siècles », G. Milhe Poutingon et T. Gheeraert
-  « Qu’investit le récepteur d’une œuvre artistique ? Etude pluridisciplinaire et pragmatique de la réception d’une œuvre d’art » : D. Mortier et B. Voisin

L’assemblée valide l’ensemble du programme.

La vitalité du CÉRÉdI se manifeste notamment par de nombreuses collaborations et M. Arnould attire l’attention de l’assemblée sur la nécessité de veiller au bon équilibre entre projets en collaboration − spécialement avec des équipes rouennaises − et projets propres au centre.

Il est rappelé que les publications doivent se faire dans des délais corrects, et en tous cas avant l’échéance des conventions qui conditionnent les subventions − quel que soit le prestige putatif des retardataires. Il faut veiller à ce que les informations importantes soient mentionnées dans les ouvrages (noms de l’Université, de l’équipe, etc.) en s’assurant notamment que le BAT comprend les pages de titre.

Les projets dont le sujet le justifie doivent être inscrits au PAF.

Les nouvelles propositions peuvent être communiquées à M. Arnould au fur et à mesure qu’elles apparaissent.

3/ SITUATION FINANCIÈRE

À cette date, seule a été reçue une notification de crédits. Du fait de la notation exceptionnelle du CÉRÉdI, leur montant dépasse d’ores et déjà l’ancienne dotation annuelle de 25 %. Le niveau final de la dotation annuelle du centre ne sera connu qu’après la DBM du 10 juillet, donc très tardivement.
Dans ces circonstances, M. Arnould rend compte de sa gestion durant la dernière période : une part des crédits non affectés en décembre a été utilisée pour l’achat de matériel informatique ; les dépassements de crédits pour les projets programmés ainsi que pour les missions ont tous été couverts ; enfin les dépenses déjà programmées (notamment les subventions aux publications ou aux projets en collaboration) ont été autant que possible anticipées.

Après avoir obtenu quitus de l’assemblée sur ce point, M. Arnould fait quatre propositions :

1. L’usage était jusqu’à présent de programmer un colloque transversal par an (il y en a eu deux en 2010). Il est proposé de porter ce nombre à deux en 2013 (en ajoutant le colloque « Censure et critique ») ; deux sont déjà prévus en 2014, et cette solution sera également étudiée pour 2015.

2. Sous réserve d’une participation sur les axes du CÉRÉdI et en son nom, les membres permanents pouvaient bénéficier de 600 euros annuels de mission. Par ailleurs, le CÉRÉdI a pour usage d’aider également ses membres associés non titulaires dans une autre équipe, à hauteur de 400 euros. Cette dotation pourrait être portée à
- 1000 € pour les membres permanents,
- 500 € pour les membres associés.

3. M. Yannick Simon a présenté un projet de recherche devant aboutir à la création d’un site, projet alliant plusieurs équipes (CÉRÉdI, GRHIS et UMR de Montpellier). Ce projet devant également impliquer diverses institutions privées, une association sera fondée pour le mener à bien. Une convention sera signée pour établir cette collaboration entre les équipes, comprenant notamment la parité du financement. A ces conditions, le CÉRÉdI versera une subvention de 2000 € en 2012 et de 1000 € en 2013.

4. Il est possible de financer des projets en cours par tranches successives lorsque des ressources financières se dégagent, si l’assemblée veut bien laisser au directeur la latitude de les affecter au fur et à mesure, en réponse aux demandes motivées présentées par les responsables de projets. Cela concerne notamment les sites, qui constituent l’un des piliers de l’activité scientifique du centre et sont encore appelés à se développer (aux anciens sites Flaubert, Bovary, Bouvard et Pécuchet, s’ajoute le site Juliette Drouet qui sera ouvert prochainement).

Ces propositions sont approuvées à l’unanimité.

4/ QUESTIONS DIVERSES

Un débat s’engage sur la subvention aux publications individuelles. L’usage n’est de subventionner que les ouvrages issus d’un projet collectif, à l’exception des thèses. Même s’ils demandent presque systématiquement une subvention de l’équipe, les éditeurs publient sans cette participation financière ; l’argument de la baisse du prix de vente ne paraît pas probant. On peut craindre d’autre part que les éditeurs s’accoutument à ne publier que des ouvrages subventionnés. L’usage observé jusqu’à présent est pour l’instant maintenu.

La séance est levée à 16h30.


Visites

12 aujourd'hui
135 hier
303788 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés