Atelier de la Recherche staëlienne – 7 juin 2018 – Paris

vendredi 1er juin

L’Atelier de la Recherche staëlienne se tiendra le jeudi 7 juin 2018. Organisé par Stéphanie Genand, en collaboration avec Lucien Jaume, il réunit les jeunes chercheurs qui consacrent leurs travaux à l’œuvre de Germaine de Staël. Ils seront écoutés et accompagnés par Stéphanie Genand, Fabienne Bercegol, Jean-Marie Roulin et Lucien Jaume.

La journée propose, sous la forme de « work in progress », des sessions consacrées aux questions de méthode ou aux plus récentes perspectives critiques. Elle se déroulera au Cevipof, 98, rue de l’Université 75007 Paris, de 9h à 17h30.

Cette journée est ouverte à tous.

Programme

9h : Accueil des participants

Questions de méthode : outils et instruments de la recherche staëlienne

9h15 : Simona Sala (Université de Lausanne) : La pensée religieuse de Germaine de Staël : comment se manifeste-t-elle dans son œuvre ? Comment identifier les influences ? Comment en extraire un système doctrinal ?

10h : Margaux Morin (Université de Rouen, CÉRÉdI) : « Staël et l’idéal de transparence : passages et transculturalité des Lettres sur Rousseau à Corinne et De l’Allemagne. »

Pause

11h : Wugang Liu (Université de Rouen, CÉRÉdI) : L’idée de bonheur chez Germaine de Staël : revenir à l’histoire des idées ?

11h45 : Cyrielle Peschet (Université de Rouen, CÉRÉdI) : « Une stylistique moraliste : pourquoi comment (re)penser le style au tournant des Lumières ? ». Enjeux et paradoxes d’une étude du style staëlien.

Déjeuner

Ouvertures : perspectives scientifiques actuelles

14h15 : Blandine Poirier (Université Paris-Diderot, CERILAC) : « Gouvernement moral de soi et pratique politique dans la pensée de Germaine de Staël »

15h : Aline Hodroge (Université de Rouen-Lausanne, CÉRÉdI) : « Théâtre et politique : comment interpréter la production dramatique staëlienne ? »

Pause

16h : Apolline Streque (Université de Saint-Étienne, IHRIM) : « Cette fois, je ne suis pas si fort enthousiaste de l’Italie, je la vois plutôt dans le présent que dans le passé » : évolutions et révolutions de l’image de l’Italie dans la Correspondance de Germaine de Staël (1805-1815).

16h45 : Laeticia Saintes (Université de Louvain) : « ‘[P]asser sa vie en traduction, en explication de soi-même’ : l’ineffable exil de Germaine de Staël : comment exprimer, traduire et transmettre la douleur de la proscription ? »


http://www.stael.org/



Visites

35 aujourd'hui
55 hier
336629 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté