Aurélien d’Avout


Doctorant en Littérature française

Directeur de thèse : Jean-Louis Jeannelle

Titre de la thèse : Les Représentations du territoire dans les récits de l’exode et de la débâcle (1940)

Inscrit en thèse en 2016

Résumé du projet de thèse

L’objet de notre recherche est d’analyser la manière dont un certain nombre d’auteurs ont perçu et représenté le territoire français traversé par la guerre lors de la débâcle de mai-juin 1940. La défaite de l’armée s’accompagne de l’exode effarant de plus de huit millions de civils avant que l’instauration d’une ligne de démarcation ne défigure la carte de la France. Par quels moyens les auteurs témoins de ces événements ont-ils rendu compte à la fois de la dépossession et de la destruction du territoire ? Que traduisent ces récits du rapport politique, culturel et affectif que ces écrivains ont noué avec un espace approprié par eux-mêmes comme par la communauté à laquelle ils appartiennent ?
Notre corpus associe œuvres fictionnelles et non-fictionnelles, publiées à plus ou moins grande distance des événements rapportés. Il se compose de romans (La Route des Flandres de Claude Simon, Un balcon en forêt de Julien Gracq, Les Communistes de Louis Aragon, parmi d’autres) mais aussi de témoignages (à l’instar de Pilote de guerre de Saint-Exupéry, de 33 jours de Léon Werth ou encore des Mémoires de guerre de De Gaulle).
Notre approche se décline sur trois niveaux : poétique, théorique, historique. Il s’agit en premier lieu d’analyser les procédés littéraires mobilisés dans les textes pour restituer un événement historique perçu au prisme de sa spatialité. Le rapprochement que nous mettons en œuvre entre les concepts de la géographie et ceux de la littérature conduira à des innovations théoriques susceptibles d’approfondir le champ de la géographie littéraire. Enfin, les œuvres seront envisagées non seulement comme des dispositifs littéraires mais également comme des sources pour l’histoire des représentations spatiales.

Parcours académique

2019 : Lauréat du 3e Prix Claude et Réa Simon

2016-2019 : Doctorant contractuel en Littérature française (Université de Rouen)

2015 : Agrégation de Lettres modernes

2010-2015 : Scolarité à l’ENS (Paris) et Diplôme (majeure Littérature, mineure Géographie)

2012-2014 : Master 2 d’Histoire, à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Intitulé du mémoire : Les Bouquinistes des quais de Seine au XIXe siècle. Trajectoires, pratiques et représentations, réalisé sous la direction de Dominique Kalifa.

Enseignement

2016-2019 : Monitorat à l’Université de Rouen. Cours dispensés dans le cadre du Master MEEF (« Histoire du roman », « Méthodologie de la dissertation et du commentaire de textes ») et du Master Lettres (« Méthodologie du mémoire »).

2015-2016 : Colleur en CPGE Lettres supérieures au lycée Lamartine (Paris).

Communications

« Une transversalité ciblée. L’année 1940 à la croisée de la littérature, de l’histoire et de la géographie », Séminaire « La France dans la Seconde Guerre mondiale » organisé par Julien Blanc, Paris, EHESS, 19 décembre 2018.

« L’immersion dans l’apocalypse. Lecture croisée des Communistes d’Aragon et du film Dunkerque de Christopher Nolan », Colloque de Cerisy « Aragon vivant », organisé par Daniel Bougnoux et Luc Vigier, Cerisy-la-Salle, 10-17 août 2018.

« Les croquis cartographiques de La Route des Flandres : un espace privilégié d’élaboration romanesque », 31e Séminaire Claude Simon « Claude Simon : peinture, dessin, illustration », Paris, 3 février 2018.

« D’entre les morts de Boileau-Narcejac : récit d’un cas clinique ou fable politique concertée ? », Journée des doctorants 2017 du CÉRÉdI, Université de Rouen-Normandie, 10 mai 2017.

Activités de recherche

Participation à l’école d’été « Archiver/Créer », organisée par Vincent Debaene, Éléonore Devevey et Nathalie Piégay à l’Université de Genève, 17-28 juin 2019

Organisation avec Alex Pepino du Colloque jeunes chercheurs « D’outre-tombe : vie et destin des œuvres posthumes », Université de Rouen-Normandie, 7-8 juin 2018.

Organisation avec Alex Pepino de la Journée des doctorants du CÉRÉdI, Université de Rouen-Normandie, 30 mai 2018.

Publications

« Les croquis cartographiques de La Route des Flandres : un espace privilégié d’élaboration romanesque ». À paraître dans Cahiers Claude Simon, no 14 (2019).

Édition en ligne des actes du colloque « D’outre-tombe : vie et destin des œuvres posthumes »

« Les lieux-dits dans La Route des Flandres : du détour référentiel au détournement mémoriel ». À paraître dans Cahiers Claude Simon, no 15 (2020).

« D’entre les morts de Boileau-Narcejac : récit d’un cas clinique ou fable politique concertée ? », Publications numériques du CÉRÉdI, « Séminaires de recherche », 2017, en ligne  : http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?la-part-politique-du-roman-a.html

« Une redécouverte critique : Robert Merle », compte-rendu du livre d’Anne Wattel, Robert Merle. Écrivain singulier du propre de l’homme, 2018, en ligne  : http://www.fabula.org/revue/document12029.php


Visites

13 aujourd'hui
105 hier
377464 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés