Bérangère Chaumont


Docteur

Directeur de thèse : Sylvain Ledda

Titre de la thèse : « Noire et blanche » : La fête de nuit dans la littérature romantique (1821-1856)

Thèse soutenue le 1er décembre 2017
Membres du jury : Florence Naugrette, Judith Wulf, Pierre Laforgue, Sylvain Ledda, Alain Montandon (président)

Mail : berangere.chaumont@orange.fr

Formation universitaire

2017 : Doctorat en littérature française

Septembre 2015 : Transfert d’inscription à l’Université de Rouen, laboratoire CÉRÉdI (EA 3229).

2011-2014 : Doctorante contractuelle, titulaire d’une allocation de recherche ministérielle à l’Université de Nantes, laboratoire L’AMo (EA 4276).

Juin 2011 : Agrégation externe de lettres modernes, rang 18.

Juin 2010 : Master 2 Recherche en Lettres et Philosophie, spécialité Littérature française et comparée, Université de Nantes, mention très bien. TER de littérature française dirigé par monsieur le professeur Patrick Berthier : Entre Bougrelon et Phocas : relation problématique du dandysme littéraire fin-de-siècle chez Jean Lorrain.

Juin 2009 : Master 1 Recherche en Lettres et Philosophie, spécialité Littérature française et comparée, Université de Nantes, mention très bien. TER de littérature comparée dirigé par madame Dominique Peyrache-Leborgne : Pierrot fin-de-siècle, autoportrait de l’écrivain décadent.

Juin 2008 : Licence de lettres modernes, Université de Nantes, mention bien.

Juin 2007 : Validation du niveau Licence 2 Espagnol L.L.C.E., Université de Nantes.

Juin 2007 : Admissible au concours de l’ENS Lyon LSH en section lettres et arts, spécialité lettres modernes ; rang d’admissibilité 32, rang total 69.

Septembre 2005-Juin 2007 : Hypokhâgne et Khâgne, lycée Guist’hau, Nantes.

Juin 2005 : Baccalauréat série L, lycée Europe R. Schumann, Cholet, mention très bien.

Formation complémentaire

Depuis septembre 2014 : Formations liées à l’enseignement des lettres dans le secondaire.
- Le professeur principal et son rôle dans l’orientation ;
- La lecture en lycée : pratiques de lecture et sujet lecteur ;
- Utiliser le numérique pour enrichir le cours de lettres ;
- Classe inversée et usages du numérique ;
- Enseigner en Culture Générale et Expression (BTS).

Septembre 2011-Juin 2014 : Formations doctorales, liées à l’utilisation, la conception et la publication de contenus numériques.
- Initiation à la création de sites web ;
- Maîtrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication (recherche d’informations sur internet, veille documentaire, création de pages web/blogs…) ;
- Maîtrise de la gestion informatisée des références bibliographiques (Endnote, Zotero) ;
- Maîtrise de la recherche documentaire à la Bibliothèque Universitaire (catalogues, bases de données, internet).

Publications – Communications – Activités de recherche

Thèse de doctorat en littérature française du XIXe siècle : « Noire et blanche » : La fête de nuit dans la littérature romantique (1821-1856), publication prévue chez Honoré Champion en 2021-2022, dans la collection « Romantisme et Modernité ».
Résumé : Le romantisme français est hanté par la fête de nuit, thème obsédant qui s’incarne dans les productions poétiques, dramatiques et narratives, majeures comme mineures, dès les libations de Smarra ou les Démons de la nuit de Charles Nodier. À partir de ce constat, cette thèse déploie et analyse le choix du cadre nocturne pour écrire la fête entre 1821 et 1856. Basée sur un corpus d’environ quatre cents œuvres littéraires, croisées avec diverses productions artistiques, cette thèse entend dresser l’histoire d’un imaginaire et d’une représentation. L’étude du motif permet notamment de rouvrir l’analyse de la nuit romantique pour montrer que ce thème livre, non pas une, mais plusieurs poétiques dont certaines se révèlent ancrées dans la modernité. La fête de nuit intègre tout d’abord l’imaginaire nocturne « traditionnel » du romantisme, lui-même hérité de représentations anciennes de la nuit, noire et claire. Or, ces nuits fantastiques, oniriques et lyriques ne sont pas toutes les nuits romantiques. Alors que la première moitié du XIXe siècle invente la nuit blanche, la littérature se fait la chambre d’échos bruyante de nuits parisiennes agitées, reflets d’une époque qui annonce les mythes de la ville-lumière et de la fête impériale. Ces images, qui circulent entre « littérature panoramique » et corpus romantique, trahissent la passion du siècle pour le spectaculaire. La fête de nuit transforme le quotidien en spectacle. Les fictions esquissent en outre des types de la fête de nuit parisienne souvent proches de la figure de l’auteur romantique, habituellement présenté comme un mélancolique solitaire. Porteuse de contrastes entre lumière et nuit, vie et mort, la fête de nuit apparaît finalement comme une posture existentielle et scripturaire adoptée par l’homme romantique qui entend se révolter contre la nuit noire, avec les feux et les fantaisies de la nuit blanche.

Participations à des revues et ouvrages collectifs

[Contribution validée par un comité de lecture interne et externe] « Autour du sabbat : pour une sociopoétique des nuits agitées à l’époque romantique », Sociopoétiques, no 5, en ligne : https://revues-msh.uca.fr/sociopoetiques/index.php?id=1213

« Les fêtes de nuit du drame romantique : de l’effet de nuit à la poétique visuelle du clair-obscur », dans Nocturne : l’art, le rêve, la nuit, dir. Jean-Noël Brat et Victoire Feuillebois, Presses Universitaires d’Aix-Marseille, 2020, p. 161-174.

En collaboration avec Victoire Feuillebois, « Orientations bibliographiques », « L’Universel cabotinage » dirigé par José-Luis Diaz, Le Magasin du XIXe siècle, no 9, 2019, p. 146-152.

« “Parler d’amour, dit-on, c’est faire l’amour” : parler d’amour dans les proverbes dramatiques d’Alfred de Musset », Méthode ! Revue de littératures, no 22 « Agrégations de Lettres 2013 », Vallongues, 2012, p. 169-176.

« La nuit porte conseil… : le dénouement nocturne dans Il ne faut jurer de rien », dans Lectures de Musset, dir. Sylvain Ledda, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 213-228.

« Pour une histoire à grand spectacle : Étude du motif de la fête dans le drame et le roman historiques romantiques », Ad Hoc, revue des jeunes chercheurs du CELLAM de l’Université de Rennes 2, no 1 « Le spectaculaire », 2012.

« Subversion politique de la fête dans l’œuvre d’Alfred de Vigny, essai sur un imaginaire de la “fête à l’envers” », Bulletin de l’Association des Amis d’Alfred de Vigny, no 41, 2012. p. 70-85.

Communications et conférences ayant donné lieu à une publication

« De quelle couleur sont les nuits romantiques ? », communication au séminaire du groupe Langarts « La nuit à la croisée des arts et des cultures : perceptions, imaginaires, représentations » (novembre 2019-juin 2020), actes à paraître à l’issue des travaux.

« “Avec des cris, des chants, des soupirs et des abois” : arrangements poétiques et musicaux du sabbat romantique », communication au colloque « Les Voix de la nuit », organisé par Sylvain Ledda et Alain Montandon, CELIS, Université de Clermont-Auvergne, juillet 2019, actes à paraître en 2021.

« Fille du feu : la belle dame des romantiques », communication lors de la journée d’études « Diffusions, enjeux et portées de la représentation du corps de la sorcière et de la magicienne en Europe occidentale, du XVIe au XIXe siècles », organisée par Émilie Lehours pour le CRINI (Université de Nantes), 13 juin 2019, actes à paraître chez Garnier en 2021.

« Le souper à outrance et les outrances du souper littéraire », dans Le Souper, dir. Alain Montandon, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2020, p. 345-369.

« Légendes noires, légendes nocturnes ? Le Nox erat historique des romantiques », dans Légendes noires, légendes dorées, dir. Nathalie Grande et Chantal Pierre, Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 117-132.

« Effets de nuit dans la poésie d’Alfred de Vigny », dans Poétique de Vigny, dir. Lise Sabourin et Sylvain Ledda, Paris, Honoré Champion, 2016, p. 66-84.

« From “Absolute Realism” to Nocturnal Grotesque in Gérard de Nerval’s October Nights », dans The Grotesque in the Fiction of Charles Dickens and Other 19th century European Novelists, dir. Isabelle Hervouet-Farrar et Max Vega-Ritter, Cambridge Scholars Publishing, 2014, p. 94-107.

« “Faire retentir la nuit” : le lieu et le moment nocturnes dans l’œuvre d’Alfred de Vigny », Bulletin de l’Association des Amis d’Alfred de Vigny, no 42, 2013, p. 20-36.

Communications et conférences n’ayant pas donné lieu à une publication

« De la nuit interdite au loisir nocturne : quand le XIXe siècle découvre la fête de nuit », communication lors des journées d’études internationales « La vie de nuit / Les villes de nuit » organisées par le département de littérature comparée de l’Université de Montréal, Québec, les 10 et 11 avril 2013.

« Fêtes de mort et fêtes de nuit dans le théâtre romantique », intervention dans le cadre du séminaire de L’AMo à l’Université de Nantes, le 15 octobre 2012.

Article de dictionnaire

« Alfred de Vigny », dans Dictionnaire de l’autobiographie. Écritures de soi de langue française, sous la direction de Françoise Simonet-Tenant, Paris, Honoré Champion, 2017, p. 804-805.

Recensions

Sarga Moussa et Michel Murat (dir.), Orientalisme, Paris, Garnier, 2015 ; pour Studi francesi, no 179, mai-août 2016, p. 335-337.

Esther Pinon, Le Mal du Ciel. Musset et le sacré, Paris, Honoré Champion, 2015, pour la Revue d’Histoire littéraire de la France, no 1-2016, p. 231.

Victor Hugo, Le Promontoire du songe, éd. Annie Le Brun, Paris, Gallimard, « L’Imaginaire », 2012, pour la revue Studi francesi, no 175, janvier-avril 2015, p. 165-166.

Violaine Boneu, L’Idylle en France au XIXe siècle, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2014, pour Acta fabula, « Fin de l’idylle ? », juin-juillet 2014, volume 15, no 6, en ligne : http://www.fabula.org/revue/document8772.php.

Gisèle Séginger (dir.), Poésie et Vérité, Paris, Honoré Champion, 2012, pour Studi francesi, no 171, septembre-décembre 2013, p. 629-630.

Contenu pédagogique

Rédaction d’une séquence pédagogique sur les livres I à IV des Contemplations de Victor Hugo conforme au nouveau programme des classes de première générale et technologique pour La Nouvelle Revue Pédagogique, Nathan, no 86, septembre 2019, p. 34-44.

« “Vieil as de pique !” : jeunesse et vieillesse sur scène et dans la salle. À propos des premières représentations d’Hernani », conférence présentée le 19 mars 2019 devant les terminales littéraires du lycée Jean Perrin de Rezé dans le cadre du programme de littérature du baccalauréat 2019.

Projets de recherche

Co-organisation pour L’AMo d’une journée d’études avec Morgan Guyvarc’h (doctorante, HCTI) « L’animal romantique », le 11 juin 2021, destinée aux jeunes docteurs et aux doctorants de l’ED ALL, Université Bretagne Loire.
https://www.fabula.org/actualites/journee-d-etudes-jeunes-chercheurs-de-l-ed-all-universite-bretagne-loire-l-animal_95893.php

Édition critique

Participation à l’édition critique du Théâtre complet d’Alexandre Dumas, sous la direction d’Anne-Marie Callet-Bianco et de Sylvain Ledda, aux éditions Garnier, avec l’édition de la pièce Le Fils de la Nuit ou le Pirate (1856).


Visites

6 aujourd'hui
82 hier
464042 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté