Colloque « Port-royal, littérature et cinéma (XXe-XXIe siècles) » – 16 au 18 octobre 2019


Port-royal, littérature et cinéma (XXe-XXIe siècles)
Colloque international de la Société des Amis de Port-Royal

organisé par Constance CAGNAT-DEBŒUF, Tony GHEERAERT et Laurence PLAZENET

sous le haut patronage de l’Institut de France et de l’Académie Française

Lycée Louis-le-Grand, Paris 5e, les 16 et 17 octobre 2019
Collège des Bernardins, Paris 5e, le 18 octobre 2019

Programme

Mercredi 16 octobre
Lycée Louis-le-Grand
Amphithéâtre Patrice Chéreau
123, rue Saint-Jacques
75005 Paris

Port-Royal aux XXe et XXIe siècles : un feu d’artifice

14h
Accueil

par M. Jean Bastianelli, Proviseur du Lycée Louis-le-Grand
avec Constance Cagnat-Deboeuf, Tony Gheeraert et Laurence Plazenet

14h15
Ouverture

par Gérard Ferreyrolles, Professeur émérite (Sorbonne Université), Ancien Président de la Société des Amis de Port-Royal

14h30
« Au carrefour des arts de la représentation (littérature, musique, peinture, cinéma) : Port-Royal dans l’œuvre de Pascal Quignard »
par Gilles Declercq (Université Sorbonne Nouvelle) et Stella Spriet (Université de Saskatchewan) avec la participation de Pascal Quignard (sous réserve)

15h30
« Dépossession et fragmentation : Paul Auster au miroir de Pascal »
par Emmanuelle Tabet (CELLF – CNRS)

16h15
Pause

16h30
« Échos pascaliens dans l’œuvre de Michel Houellebecq »
par Olivier Jouslin (Lycée Thuillier)

17h
« Guy Debord sur les fleuves de Babylone : un situationniste et l’augustinisme littéraire »
par Boris Donné (Université d’Avignon)

17h30
« La Blessure et la soif (2009) : le roman de Port-Royal ? »
par Myriam Tsimbidy (Université de Bordeaux-Montaigne 3)

18h
Discussion

20h-22h
Lycée Louis-le-Grand
Amphithéâtre Patrice Chéreau
123, rue Saint-Jacques
75005 Paris

Rencontre avec Pierre Michon :
« Et Pascal ? »

animée par Alexandre Gefen et Laurence Plazenet

Pierre Michon est l’auteur d’une des œuvres littéraires contemporaines les plus singulières, entre Vie et fiction, tonitruance lyrique, sensualité et inquiétude. Des Vies minuscules
(1984) au recueil Le Roi vient quand il veut (2007), il s’est plusieurs fois exprimé sur ses Pères fantasmatiques, Flaubert, Beckett, Van Gogh, etc. Mais qu’en est-il de ce maître apparemment invisible, Pascal ?
Quelle place pour cet inouï et les querelles entre augustiniens, jansénistes et jésuites chez Pierre Michon, rêveur de saintetés bancales ?


Jeudi 17 octobre
Lycée Louis-le-Grand
Amphithéâtre Patrice Chéreau
123, rue Saint-Jacques
75005 Paris

Port-royal et le cinéma : l’image fascinée

9h
« La Vie de Pascal par Rossellini »
par Charles-Olivier Stiker-Métral (Université de Lille)

9h45
« La Princesse de Clèves de J. Delannoy (1961), ou l’augustinisme artificiel »
par Faustine Crochu (Université Paris-Sorbonne)

10h45
Pause

11h
« Giono et les idées pascaliennes devenues folles »
par Hubert Aupetit (Lycée Louis-le-Grand)

11h45
« Sous le signe de Pascal : le cinéma d’Eric Rohmer »
par Laurent Thirouin (Université Lyon 2)

12h30
Discussion

14h30
« Bresson augustinien – l’allusion et la nuit »
par Marie Gil (ITEM - PSL)

15h15
« L’hypothèse d’un Dieu auteur du Mal : à propos du Cheval de Turin, long-métrage de Béla Tarr »
par David Lengyel (THALIM – CNRS)

16h15
Pause

16h30
« Greffes pascaliennes dans Un conte de Noël d’Arnaud Desplechin »
par Laurent Susini (Sorbonne Université)

17h15
« Eugène Green ou l’expérience du cinéma comme présence réelle »
par Sylvie Robic (Université Paris-Nanterre)

18h
Discussion

19h45-21h30
Sorbonne Université
Amphithéâtre Richelieu
1, rue Victor Cousin
75005 Paris

Rencontre avec Eugène Green :
« Grâce et cinéma »

animée par Laurence Plazenet et Sylvie Robic

Dramaturge, cinéaste, écrivain, Eugène Green est une voix majeure de la création contemporaine. Loué par Godard, se réclamant de Bresson, il propose au cinéma des fictions décalées, poétiques, où saugrenu et métaphysique s’entrelacent. Sous l’apparence facétieuse, voire le mordant de la satire, il a offert depuis Toutes les nuits (2001) et Le Pont des Arts
(2004) de lumineuses variations sur la présence au monde du Mystère. Il évoquera cette dimension de son œuvre, ses références à Pascal et à Port-Royal, leur influence sur sa poétique.


Vendredi 18 octobre
Collège des Bernardins
Petit Auditorium
20, rue de Poissy
75005 Paris

Solo ostinato : Port-Royal et la littérature du XXe siècle

9h
« Péguy lecteur de la Prière pour demander à Dieu le bon usage des maladies dans De la Grippe, encore de la grippe, Toujours de la grippe »
par Claire Daudin
(Présidente de l’Amitié Charles Péguy)

9h30
« Haro sur jansénistes et jansénisants : un aspect du catholicisme esthétique à l’époque symboliste »
par Dominique Millet-Gérard (Sorbonne Université)

10h00
« Julien Green et Port-Royal : la dilection spirituelle et littéraire de toute une vie de diariste au XXe siècle »
par Jérôme Pourcelot (Université d’Amiens, Président des Amis de Julien Green)

10h45
Pause

11h
« Penser, écrire, s’exprimer comme Pascal : le cas de Mauriac épistolier »
par Mykyta Steshenko (Sorbonne Université)

11h30
« Blaise au bain : Pascal et Port-Royal chez Jean-Philippe Toussaint »
par Laurence Plazenet (Université Clermont Auvergne, Présidente de la Société des Amis de Port-Royal)

12h15
Discussion

14h
« Présence de Pascal dans l’œuvre de Malraux et de Sartre : un style d’existence »
par Pierre Lyraud (Sorbonne Université)

14h30
« Port-Royal et l’Académie française : une conversation immortelle ? »
par Anne-Claire Volongo (Bibliothèque universitaire de l’Université Paris-Nanterre)

15h00
Discussion

15h30-17h15
Rencontre avec Jean-Philippe Toussaint :
« Blaise, en boîte et au bain »

animée par Stéphane Chaudier et Laurence Plazenet

Jean-Philippe Toussaint a bâti depuis La Salle de bain (1985) une œuvre inclassable. Répartie entre récits et courts métrages, elle explore des fragments de vie, absurdes, chatoyants, inoubliables. D’une modernité assumée, elle multiplie les allusions à Pascal et aux Pensées. L’héroïne du cycle M.M.M.M. s’appelle Marie Madeleine Marguerite de Montalte, associant la sainte, la petite miraculée de Port-Royal et le nom sous lequel les Provinciales furent publiées. Et le narrateur de La Télévision (1997) oscille entre deux pôles, « le janséniste et le coulant »…

17h30
Conclusions

par Tony Gheeraert (Université de Rouen)

Entrée libre sur réservation obligatoire
Inscription et programme sur : www.amisdeportroyal.org

Télécharger le programme

PDF - 873.5 ko

Brèves

17 décembre 2019 - Appel à communications – « L’air des livres. Respirations, inspirations »

L’air des livres. Respirations, inspirations
Appel à communications
Université de Rouen / (...)

16 décembre 2019 - REPORT assemblée générale

En raison des mouvements de grève, et des problèmes de transport engendrés, l’assemblée générale du (...)

4 décembre 2019 - Assemblée générale – 17 décembre

La prochaine assemblée générale du CÉRÉdI se réunira le mardi 17 décembre à 9h30 en salle du conseil (...)

4 décembre 2019 - Demi-journée des doctorants du CÉRÉdI – 17 décembre 2019

Demi-journée des doctorants du CÉRÉdI 2019
organisée par Tristan Guiot et Alex Pepino (...)

8 octobre 2019 - Lusor in fabula : jeu vidéo et nouvelles frontières du récit – 7 et 8 novembre 2019

Lusor in fabula
jeu vidéo et nouvelles frontières du récit
7-8 novembre 2019
Université de (...)

4 octobre 2019 - « Reines à la scène et à l’écran, de la fin du XIXe au XXIe siècle » – 15 et 16 octobre 2019

15-16 octobre 2019
Université de Rouen Normandie
Site Mont-Saint-Aignan
Maison de (...)

Visites

54 aujourd'hui
129 hier
402690 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés