Colombe de Dieuleveult


Doctorante

Directeur de thèse : Yvan Leclerc

Titre de la thèse : Lettres et récits d’Alexandre Marius Jacob : les contraintes de l’écriture ordinaire.

Inscrite en thèse en 2011
Soutenance le 23 octobre 2015
devant un jury composé de
Pierre-Jean Dufief (université de Paris Ouest Nanterre, rapporteur)
Jean-Marc Delpech (Enseignant - Nancy, membre invité)
Yvan Leclerc (université de Rouen, directeur de thèse)
Véronique Montémont (université de Lorraine)
Marc Renneville (CNRS, rapporteur)
Françoise Simonet-Tenant (université de Rouen)
Jean-Claude Vimont (université de Rouen, membre invité).

mail : colombe2d [at] hotmail.fr

Résumé du projet de thèse

L’étude des écrits d’Alexandre Jacob soulève de nombreuses questions, tant du point de vue de la littérature que de l’histoire. Au contact de ces écrits ordinaires, les outils critiques propres à interroger l’objet littéraire gardent toute leur pertinence et se complexifient, non pas en dehors mais au seuil de la littérarité. Les textes du corpus retracent le parcours d’un homme, dans une perspective enrichie par l’étude du contexte dans lequel ils ont pris corps. La correspondance guyanaise, par exemple, permet d’envisager l’influence des contraintes extérieures sur la pratique – extrêmement soutenue en l’occurrence – de l’écriture et de la lecture : l’épistolier se joue de la censure pénitentiaire en codant ses lettres grâce à un ensemble de pseudonymes, et évoque sa propre situation avec la sincérité offerte par l’emploi de la troisième personne. L’écrit peut alors libérer la parole enfermée qui, une fois affranchie au retour du bagne, continue de suivre la voie épistolaire pour déployer son discours. Malgré leur différence de genre, les textes de Jacob appartiennent tous à l’écrit intime, où la première personne constitue le fil rouge d’un ensemble hétérogène : le rapport au langage du « je », la posture qu’il adopte en fonction de son adresse, exacerbent les enjeux de l’énonciation et de la destination. Les liens que ce corpus entretient avec la littérature et l’histoire sont forts : celui-ci témoigne de ce que furent, entre autres choses, le monde du XXe siècle, le mouvement anarchiste, l’univers pénitentiaire français. Le statut de la littérature anarchiste, populaire et ordinaire, se trouve alors interrogé avec l’intensité particulière qu’offrent les archives « mineures », désormais privilégiées par un certain nombre de chercheurs. Éminemment littéraires et historiques, ces écrits touchent également à la philosophie, aux sciences judiciaires et criminelles. Le travail que nous mènerons s’appuiera sur les manuscrits originaux du corpus, éclairé par des comparaisons avec d’autres récits et d’autres correspondances de détenus.

Diplômes

2010-2011 : Master 2 Textes, culture, public, littérature française et comparée, recherche. Université de Rouen, sous la direction d’Yvan Leclerc. Mention Très bien. Intitulé : Une correspondance insoumise : les lettres de bagne d’Alexandre Marius Jacob

2009-2010 : Master 1 Textes, culture, public, littérature française et comparée, recherche. Université de Rouen, sous la direction d’Yvan Leclerc. Mention Très bien. Intitulé : Les lettres de bagnes d’Alexandre Marius Jacob (dossier de préparation du master 2)

2006-2009 : Licence de Lettres modernes, parcours Littérature et Arts. Université de Rouen. Mention Bien

2005-2006 : Baccalauréat Littéraire. Lycée Pierre Corneille. Mention Bien

Activités

2011-2014 : Doctorante contractuelle à l’Université de Rouen ; allocataire d’une bourse ministérielle

2007-2011 : Libraire chez Polis, librairie spécialisée sur le thème de la ville et des littératures policières et populaires

2010 : Animatrice d’un café culturel organisé par la corporation de la faculté de Médecine de Rouen

2007 : Assistante de rédaction du Quotidien du Festival du Cinéma nordique de Rouen

2006-2008 : Chroniqueuse littéraire pour l’émission « La Culturelle Sans Nom » de la radio associative HDR / thèmes : Littératures policières (2006-2007) ; Actualité littéraire (2007-2008)

Intervention

« L’intérêt des correspondances dans la connaissance de l’univers des bagnards anarchistes », Séminaire « Justice, sciences, crimes et peines au XXe siècle » (Séminaire de recherche ANR animé par Jean-Claude Vimont, Université de Rouen), 7 décembre 2011.

Publication

« Alexandre Jacob, forçat anarchiste en Guyane : politique ou droit commun ? », Criminocorpus, revue hypermédia [En ligne], Varia, mis en ligne le 27 mars 2013, http://criminocorpus.revues.org/2410


Visites

54 aujourd'hui
103 hier
374091 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés