Emmanuèle Grandadam


Membre associé du CÉRÉdI

PRAG au département de lettres modernes à l’université de Rouen jusqu’en 2014.

Spécialiste de la littérature de la deuxième moitié du XIXe siècle, et plus particulièrement, Maupassant.

Thèse sur Les recueils de contes et de nouvelles de Maupassant soutenue en 2003, sous la direction d’Yvan Leclerc.

e.grandadam@wanadoo.fr

Ouvrages

Contes et nouvelles de Maupassant : pour une poétique de recueil, PURH, 473 p., 2007.

Trois chapitres dans Maupassant, Le Noir Plaisir de raconter, La Maison Tellier, Contes du Jour et la nuit, Puf, 2011.
- « Le conte, enfant chéri des journaux : de la presse aux recueils », p. 42-47.
- « La mise en volume des contes », p. 48-62.
- « Poétique des lieux : Paris et sa périphérie, Normandie, régions du sud », p. 95-111.

Articles

« Maupassant et l’eau : histoire d’une passion », Magazine éphémère, Normandie Impressionniste, n° 4, juillet 2013.

« Les personnages juifs dans l’œuvre de Maupassant : autour de La France juive de Drumont et de la question de l’antisémitisme », Bulletin des Amis de Flaubert et de Maupassant, n° 28, 2013.
Pour consulter cet article, cliquez sur l’icône ci-dessous

PDF - 587.2 ko

« L’œuvre de Maupassant dans l’enseignement secondaire : quelques réflexions après avoir feuilleté des manuels de textes ».
« La vie et l’œuvre de Maupassant au filtre de l’eau : l’eau toujours recommencée des passions humaines », Bulletin des Amis de Flaubert et de Maupassant, n° 29.

« Les recueils de contes et nouvelles : questions de voisinage », Maupassant aujourd’hui, Université Paris-Ouest – Nanterre La Défense, p. 115-126, 2008.

« Maupassant journaliste littéraire », Bulletin Flaubert-Maupassant, n° 21, p. 111-130, 2007

« La figure du médecin dans l’œuvre de Maupassant et la question naturaliste »

Comptes rendus

Romantisme (2007) : Représentations spatiales et narration dans les contes et nouvelles de Guy de Maupassant, Bernard Demont, Champion.

Cahiers Naturalistes (2009) : Guy de Maupassant, Chroniques, Anthologie, éd. Henri Mitterand, Le Livre de Poche

Organisation scientifique du colloque

Maupassant 2013, en Roumanie, à Cluj

Autres activités

Participation régulière à l’Université d’été qui se tient à Caen
Conférences :
- Interventions sur des sujets divers : Flaubert et Maupassant, Maupassant et la peinture, le littoral dans l’œuvre de l’écrivain, les lieux normands.
- « Zola et l’Impressionnisme »
- « Maupassant et l’Impressionnisme »
- « Maupassant et la Normandie »

Intervention au séminaire des doctorants du 23 juin 2010
« L’impressionnisme est-il soluble dans l’écriture fictionnelle ? »

Colloque « Autour de l’écrivain journaliste » à Cluj, en Roumanie
« Flaubert dans les chroniques de Maupassant : sur les braises du feu allumé par le Maître »

Participation à des émissions

- Émission Littoral sur France 3 enregistrée sur la plage d’Yport : « Maupassant et la Mer » en 2009
- Émission Fiction sur France 5 à la suite de deux téléfilms « Histoire d’une fille de ferme » et « Hautot père et fils » (Voir vidéo ci-dessous)


- Dans le cadre d’une émission « Les Secrets de famille », France 3, le secret dans les œuvres littéraires et plus particulièrement dans Pierre et Jean.

Conférences grand public

- À Eco, Pays du Vexin Normand, en mai 2012, « Maupassant et la Normandie »
- À Argentan (Orne) : « Les femmes dans l’œuvre de Maupassant : de la femme victime à la femme dominatrice ». Intervention prévue le 22 mars 2014
Résumé :
Maupassant a longtemps été taxé de misogynie. Un de ses plus flamboyants héros, Bel Ami, dont on dit qu’il emprunte à son créateur un certain nombre de traits, n’est guère progressiste en matière féminine : instrumentalisées, ses compagnes sont le marchepied de sa réussite. Des phrases, dans l’œuvre de l’écrivain, peuvent faire bondir même les moins féministes : certains hommes « choisissent les femmes comme on choisit une côtelette à la boucherie, sans s’occuper d’autre chose que de la qualité de leur chair ».
Pourtant, tout en clamant l’infériorité des femmes, notamment dans le domaine artistique, Maupassant a défendu leurs droits (« les femmes paient pour tous »), a peint les ravages de l’ignorance et d’une éducation inadaptée, a dénoncé la domination masculine qui les écrasait, a vu dans le divorce une des étapes de leur émancipation.
Mais, l’œuvre, bien plus complexe qu’il n’y paraît, questionne leur participation à leur oppression (complicité ou tyrannie des faibles ?) et montre aussi, dans son dernier roman, Notre Cœur, que la victime peut se transformer en bourreau, pointant ainsi la difficulté de l’être humain à sortir des rapports de pouvoir.

- Animation d’une lecture de chroniques satiriques : « Quand Maupassant raille, brocarde et épingle des contemporains », Les Amis de Flaubert et de Maupassant, le 20 octobre 2012.


Visites

9 aujourd'hui
137 hier
304225 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés