Fontenelle, l’Histoire, la Politique


Fontenelle, l’Histoire, la Politique, colloque international du jeudi 25 au samedi 27 octobre 2007, année du 350e anniversaire de la naissance et du 250e anniversaire de la mort de Fontenelle), sous la direction de Claudine Poulouin

Le colloque a réuni 22 participants français et étrangers de disciplines différentes (philosophes, historiens, historiens des sciences, de la philosophie, de la littérature, conservateurs de bibliothèques dont certains sont internationalement reconnus).

L’objectif majeur du colloque était de réévaluer la conception fontenellienne de l’histoire à la lumière de travaux récents des chercheurs invités qui, tous, tendaient à confirmer une originalité et une cohérence longtemps déniées à Fontenelle. Au-delà, il s’agissait de s’interroger sur la portée politique de l’engagement de Fontenelle comme censeur royal, comme secrétaire de l’Académie des sciences et, plus largement, sur les implications politiques de cette nouvelle façon de penser et de raisonner dans laquelle Fontenelle reconnaissait le seul fondement de la modernité. Ces objectifs nous semblent avoir été pleinement atteints. L’un des apports suggestifs de ce colloque a été de contester, de façon unanime, l’image d’un Fontenelle touche-à-tout mondain, savant dilettante et élégant au profit d’une polyvalence appuyée sur l’assiduité, le suivi et la fluidité du travail, d’un engagement raisonné et sans faille dans la bataille culturelle pour « le moderne ».

Table

FONTENELLE EN SON TEMPS

Diego Venturino, « Fontenelle, la modernité et le temps présent. L’éloge de Pierre le Grand »

Jean-Dominique Mellot, « Fontenelle censeur royal ou approbateur éclairé ? »

Philippe Hourcade, « Sur le Manifeste d’Espagne »

François Bessire, « La correspondance de Fontenelle : de la lettre au réseau »

CONCEPTION ET PRATIQUE DE L’HISTOIRE

Jonathan Israel, « Fontenelle et l’histoire de l’esprit humain »

Carlo Borghero, « Comparatisme et pyrrhonisme. Fontenelle précurseur de l’anthropologie ? »

Patricia Touboul, « Les éléments d’une critique de l’histoire-récit : Fontenelle, Fleury, Lamy »

Emmanuelle Mortgat-Longuet, « Fontenelle et l’écriture de l’histoire des lettres françaises »

POLITIQUES DE FONTENELLE

Positions de Fontenelle

Claudine Poulouin, « Qu’est-ce que le ’parti de la philosophie’ ? »

Christophe Martin, « Du badinage : politique et rhétorique de la philosophie selon Fontenelle »

Dinah Ribard, « Institution ou politique : le cas Fontenelle »

Jean-Charles Darmon, « Nature et imposture de Cyrano à Fontenelle »


Sciences, politique et politique de la science

Simone Mazauric, « Fontenelle : sciences, libertinage et politique »

Michel Blay, « Science, conception de la science et politique de la science chez Fontenelle »

Fabrice Charton, « Fontenelle, secrétaire perpétuel de l’Académie royale des sciences »

Maria Susana Seguin, « Du discours sur la nature au langage scientifique »

Guilhem Armand, « Science et politique chez Fontenelle : une dynamique de l’affranchissement »


Portée politique des textes

Franck Cabane, « Portée politique des Nouveaux Dialogues des morts »

Isabelle Mullet, « Les Entretiens sur la pluralité des mondes ou la politique perspectiviste »

Aurélia Gaillard, « Pour une politique du fabuleux : enjeu politique du ‘système’ de la fable et de la poétique du spectateur chez Fontenelle »

Jean-Michel Racault, « De l’idéal d’une république d’« esprits forts » critique. Pour une réinterprétaion de l’Histoire des Ajaoiens »


http://www.univ-rouen.fr/irshs/user...

Visites

17 aujourd'hui
160 hier
371335 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés