Hector Malot et le métier d’écrivain


Ouvrage issu du colloque organisé à l’Université de Rouen, le 23 novembre 2007, en partenariat avec l’Université d’Artois (EA « Textes & Cultures »).

Direction Francis Marcoin (Université d’Artois) et Yvan Leclerc

Partenariat : Association des Amis d’Hector Malot (La Bouille)

Ce colloque, organisé pour le centenaire de la mort de Malot, abordait cet écrivain d’une façon qui peut paraître décalée au regard des canons de la critique actuelle. En effet, celle-ci est généralement moins tournée vers la question du « métier » que vers une approche essentiellement attentive au texte, en lien avec une dimension artistique. Une particularité des études littéraires est qu’elles ont à prendre en considération la réception des œuvres par un public plus ou moins large, ces lectures ordinaires ne pouvant plus être invalidées d’emblée, comme l’a montré la sociologie de la culture. Cette remarque vaut particulièrement pour un auteur comme Hector Malot, qualifié de « populaire » et resté universellement célèbre pour un roman désormais classé dans le champ de la littérature de jeunesse, Sans famille. Malgré la richesse de la bibliographie existante, certains aperçus nouveaux ont pu ainsi être proposés en lien avec des curiosités locales.

Le succès de ce roman interroge le reste de l’œuvre, qu’il a cachée, et qui aujourd’hui est en cours de redécouverte. En famille notamment, qui joue avec le titre bien connu, apparaît comme un roman digne d’intérêt tant au plan du témoignage social que de la fantasmatique personnelle. Plusieurs contributions ont donc porté sur cet ouvrage qui illustre tout particulièrement la question du métier. D’autres interventions, se situant dans la même ligne, ont permis d’affiner la façon de travailler d’un auteur dont l’imagination semble toujours se déployer sur un fond d’authenticité, même quand celle-ci reste pour ainsi dire invisible.

Ce colloque semble avoir rempli ses objectifs, qui étaient de confronter ces diverses lectures, de revenir à nouveaux frais sur les œuvres les plus connues tout en ouvrant des perspectives sur d’autres moins courues par la critique. Le public, qui était diversifié à l’image des intervenants, comptait aussi plusieurs jeunes doctorantes dont certaines venues d’autres régions, laissant penser que ces travaux trouveront leur répercussion dans des travaux en cours.

Actes publiés : Hector Malot et le métier d’écrivain, Paris, Magellan et Cie, 2008

http://www.editions-magellan.com/livre/125-hector-malot-et-le-metier-d-ecrivain

Table

Hector Malot, libre et bourgeois, introduction par Francis MARCOIN

La question du romanesque par Christa DELAHAYE

Le praticien du retour des personnages par Daniel ARANDA

L’avocat des « droits de l’enfant » par Guillemette TISON

Les notes de voyage en Italie par Adriana SANTORO

Le modèle anglais dans Sans famille et En famille par Isabelle GUILLAUME

Le dossier préparatoire de En famille, par Anne-Marie COJEZ

Une écriture de l’histoire immédiate, paysage industriel et mondialisation dans En famille par Françoise MICHEL -JONES

La maison Saint-Frères et la question sociale dans En famille par Jean-Paul GRUMETZ

Sans famille et la vie dans la Creuse vers le milieu du XIXe siècle par Fabienne GARNERIN

L’épisode cévenol entre réalité sociale et pédagogie romantique par Laurent AIGLON

Les sources locales de Baccara par Pierre LARGESSE

Gérer son succès littéraire : Hector Malot et ses éditeurs par Élisabeth PARINET

Hector Malot : écrivain classé / déclassé. Le cas de Victimes d’amour par Jean-Michel POTTIER


http://www.editions-magellan.com/li...

Visites

17 aujourd'hui
166 hier
387179 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté