8-9 décembre 2011 - La Fabrique de la Normandie


Colloque organisé par l’Équipe Moyen-Âge/Renaissance les 8 et 9 décembre 2011 (Michèle Guéret-Laferté, Nicolas Lenoir et Hubert Heckmann). La date n’est évidemment pas fortuite : il s’agira de faire honneur au XIe Centenaire de la naissance de la Normandie, en prenant pour point de départ le traité de Saint-Clair-sur-Epte et la cession d’une partie de la Neustrie par Charles le Simple à Rollon, chef d’une bande viking. Cet anniversaire est un événement potentiellement important (voir sur le web l’enthousiasme de tous ceux que la Normandie intéresse ; songer surtout aux proportions que prit la célébration du Millénaire au siècle dernier), et il sera l’occasion d’autres manifestations universitaires et culturelles dans la région : journée organisée par l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Rouen (activités coordonnées par Françoise Thélamon), colloque du CRAHAM de l’Université de Caen, manifestations mises sur pied ou relayées par l’OUEN (Office Universitaire d’Etudes Normandes) de Caen, etc.

Le colloque proposé par le CÉRÉdI n’entend pas se superposer à ces manifestations dont l’orientation est surtout historique. Mais, des contacts cordiaux ayant été pris avec ces organismes ainsi qu’avec des collègues de l’Université du Havre (Lettres) et de Rouen (GRIHS, Histoire), il n’entend pas non plus se fermer aux historiens ou aux représentants d’autres institutions haut- et bas-normandes, dont certains se sont dits intéressés par le projet (contributions envisagées dans le cadre des axes présentés ci-dessous).

Première journée : La Fabrique médiévale de la Normandie

La dominante en sera littéraire, universitaire et médiévistique. Les contributions s’inscriront dans les trois axes suivants, en accord avec les axes « Patrimoine normand » et « Interprétation » du CÉRÉdI :

1. « Approches littéraires de l’historiographie ». Il s’agira de renouveler la lecture, par une approche littéraire, de textes déjà bien étudiés par les historiens (Dudon de Saint-Quentin, Benoît de Sainte-Maure, Wace, mais aussi les historiographes des Normands de la Méditerranée, en particulier ceux qui ont pris pour objet les Normands en Italie du Sud ou les Normands présents à la première Croisade).

2. « Images littéraires de la Normandie au Moyen Âge » : entité, paysages, caractères. Etudes sur des regards extérieurs sur la région.

3. « Conscience de l’identité normande au Moyen Âge ». Etudes sur des regards plutôt intérieurs.

Deuxième journée

La dominante en sera davantage « grand public » et moins médiévistique, dans les axes du CÉRÉdI cités précédemment :

1. Conférences sur les sujets de la première journée, étendus à d’autres époques (auteurs modernes, nordiques ou non, sur les premiers siècles de la Normandie).

2. La Normandie médiévale dans la littérature moderne et au cinéma.

3. Mise en valeur du patrimoine médiéval rouennais (en liaison avec la BM de Rouen pour les manuscrits et avec le Musée des Antiquités, Moyen Âge, Renaissance pour les objets).


Visites

44 aujourd'hui
115 hier
297066 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés