La littérature francophone de Mayotte, des Comores et du sud-ouest de l’océan Indien : production et réception - 19-20 mars 2015


Colloque international
« La littérature francophone de Mayotte, des Comores et du sud-ouest de l’océan Indien : production et réception »

Le Centre Universitaire de Mayotte organise un colloque à Dembéni les jeudi 19 et vendredi 20 mars 2015.

Argumentaire

Dans le sud-ouest de l’océan Indien, les écrivains contemporains d’expression française originaires de Madagascar (Jean-Luc Raharimanana, Michèle Rakotoson…), de Maurice (Ananda Devi, Shenaz Patel…) ou de La Réunion (Anne Cheynet, Axel Gauvin…) bénéficient d’une certaine audience. Ils font l’objet d’études universitaires tels les actes du colloque qui s’est tenu à Maurice en 1997 : L’océan Indien dans les littératures francophones sous la direction de Kumari R. Issur et Vinesh Y. Hookoomsing (Karthala/Presses de l’Université de Maurice, 2001) en témoignent.

En revanche, les auteurs issus de Mayotte (Nassur Attoumani, Abdou Salam Baco, Nassuf Djailani, Alain-Kamal Martial…) et des Comores (Mohamed Anssoufouddine, Saindoune Ben Ali, Soeuf Elbadawi, Salim Hatubou, Mohamed Toihiri…) semblent moins étudiés. On recense peu d’ouvrages critiques d’ensemble sur cette production francophone : Les Comores : une littérature en archipel sous la direction de Jean-Luc Raharimanana et Magali Nirina Marson (« Interculturel » Francophonies n°19, juin-juillet 2011, Alliance Française de Lecce) et Le roman comorien de langue française d’Ali Abdou Mdahoma (L’Harmattan, 2012).

La littérature d’expression française de l’archipel des Comores, carrefour de migrations, de langues et de cultures (malgache, bantoue, arabe, française…), a maintenant une trentaine d’années et mérite qu’on l’analyse davantage à la lumière des autres productions india-océanes ou plus largement francophones.

Le colloque de Mayotte sera ainsi l’occasion de favoriser les approches comparatistes et transversales pour établir la spécificité de la littérature de l’archipel des Comores au sein des littératures francophones contemporaines, mais aussi ce qui la rapproche de ces dernières.

À titre indicatif, les analyses pourront explorer un ou plusieurs des points suivants, sans que cette liste soit exhaustive :

Francophonie et plurilinguisme : modes et enjeux de la coprésence des langues dans les textes littéraires mahorais et comoriens (analyse d’une (ou plusieurs) œuvre(s) : récits, poèmes, pièces de théâtre, essais…), approches interdisciplinaires (poétique, sociolinguistique…)

Littérature et Histoire/histoires : transmission et adaptation écrite de la littérature orale (contes et légendes de l’archipel des Comores), littérarisation de la matière historique, imaginaire et fictionalisation de l’événementiel…

Taxinomie et épistémologie des textes mahorais et comoriens : délimitation du corpus, problèmes de méthode et conditions de possibilité d’études de ces littératures…

Transtextualité dans les textes mahorais et comoriens : rapport aux « classiques » français et aux auteurs francophones d’autres aires géographiques (Afrique subsaharienne, Antilles, Guyane…).

Diffusion et réception des auteurs du sud-ouest de l’océan Indien : médias et maisons d’édition, festivals et prix littéraires, lectorats locaux et métropolitains, retentissement des lettres comoriennes dans l’histoire culturelle de la région india-océane…

Comparaison des parcours, des statuts et des stratégies d’écriture des auteurs d’expression française de Mayotte et des Comores avec ceux d’autres aires francophones (Belgique, Suisse, Canada, Afrique francophone, Antilles, Guyane…).

Comité scientifique 
Papa Samba DIOP (Université de Paris Est-Créteil)
Romuald FONKOUA (Université de Paris IV-Sorbonne)
Kumari R.ISSUR (Université de Maurice)
Krzysztof JAROSZ (Université de Silésie - Katowice)
Arthur MUKENGE (Rhodes University)
Musanji NGALASSO-MWATHA (Université de Bordeaux III)
Alain RICARD (CNRS Bordeaux)
Rémi TCHOKOTHÉ (Université de Bayreuth)

Comité d’organisation 
Buata MALELA (CUFR de Mayotte)
Linda RASOAMANANA (CUFR de Mayotte)

Modalités
Envoi des propositions d’intervention (avant le 30 septembre 2014)
Les propositions (résumés de 300 mots maximum) et une brève notice biobibliographique de l’auteur (8-10 lignes) sont à envoyer à l’adresse suivante :
colloque2015.francophonie@univ-mayotte.fr
Réponse du comité scientifique : 30 novembre 2014 au plus tard.
Les actes du colloque seront publiés en 2016.


Visites

12 aujourd'hui
135 hier
303788 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés