Le premier Voltaire (1714-1726) - 11 et 12 juin 2015


Colloque international les 11 et12 juin 2015 à l’Hôtel de Lauzun(17 Quai d’Anjou, 75004 Paris – Métro Sully Morland) co-organisé par l’Université Paris-Sorbonne (CELLF 16-18), le CÉRÉdI (Université de Rouen), l’Université d’Oxford (Voltaire Foundation), la Société des Études Voltairiennes et l’IEA de Paris

Comité d’organisation : Laurence Macé (Université de Rouen) et Sylvain Menant (Université Paris-Sorbonne)

Comité scientifique : Nicholas Cronk (Université d’Oxford, IEA), Pierre Frantz (Université Paris-Sorbonne), Christophe Martin (Université Paris-Sorbonne), Christiane Mervaud (Université de Rouen), Claudine Poulouin (Université de Rouen)

L’histoire littéraire a consacré la statue de ‘Voltaire patriarche’, porteur des valeurs et des combats de son siècle. Les partis pris esthétiques du philosophe-poète, dont les liens avec ses combats futurs méritent d’être approfondis, trouvent pourtant leurs fondements dans les premières années du siècle où Arouet-Voltaire (né en 1694) se forme et se constitue en tant qu’auteur. Il a vingt et un ans à la mort de Louis XIV en 1715.

Après plusieurs colloques consacrés à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles (dont le colloque « Un siècle de deux cents ans ? » organisé par le CELLF en 2001 et le colloque « Entre deux mondes. Les frontières du XVIIIe siècle par le CÉRÉdI en 2010),et à la veille de la publication du Siècle de Louis XIV et des Lettres philosophiques, les dernières pièces maîtresses de l’édition quasi achevée des Œuvres complètes de Voltaire, le colloque, organisé dans le somptueux décor de l’Hôtel de Lauzun, interrogera les premiers textes de Voltaire, de la genèse d’Œdipe (1714) au départ pour l’Angleterre (1726).

Ce colloque propose de s’intéresser à ce « premier Voltaire » – pas nécessairement autre – formé dans les débats et les querelles philosophiques et esthétiques du début du XVIIIe siècle.


Visites

9 aujourd'hui
137 hier
304225 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté