« Le triangle des approches critiques » – 13 mai 2019


Le triangle des approches critiques
Journée d’étude consacrée à Graziella de Lamartine

13 mai 2019
Université de Rouen

Organisation
François Vanoosthuyse

Le « triangle des approches critiques » est un programme de réflexion et de dialogue sur la littérature du XIXe siècle qui réunit pour l’heure des chercheurs du CERILAC de l’Université Paris Diderot (Jacques-David Ebguy, Paule Petitier…), du CREM de l’Université de Lorraine (Jean-Marie Privat, Marie Scarpa, Marie-Christine Vinson…), de l’Université Sorbonne Nouvelle (Éléonore Reverzy), et de l’Université de Rouen (François Vanoosthuyse). Le « groupe » se propose de lire les œuvres littéraires avec l’ethnologie, la sociologie, l’histoire, la psychanalyse ou encore la philosophie.
L’objectif est triple : il s’agit d’abord, en confrontant différentes approches des textes (sociocritique, ethnocritique, psychocritique…), de manifester leurs vertus cognitives et, en même temps, de réfléchir à leurs limites respectives et à leur possible articulation. La visée est aussi critique : la sollicitation, la mobilisation des sciences humaines et de la philosophie peut permettre d’avancer de nouvelles interprétations de grands textes romanesques et d’en aborder des aspects peu étudiés jusqu’alors. Au-delà de la volonté de « frotter » la littérature à des discours, des savoirs, des cadrages conceptuels qui lui sont extérieurs, le travail d’analyse des textes (dimension herméneutique) et la rencontre des méthodes (dimension théorique) conduisent à dégager la pensée propre (de l’histoire, du social, de l’existence humaine…) des œuvres, la manière dont elles répondent, comme textes littéraires, à des questions ethnologiques, psychologiques, sociologiques ou historiographiques.
Dans une configuration qui laisse une large place aux échanges et aux débats, le « Triangle des approches critiques » propose donc une journée d’études annuelle autour d’une œuvre.
La première rencontre, portant sur La Fortune des Rougon, s’est tenue le mercredi 10 février 2016 à l’université Denis Diderot. La deuxième rencontre, autour de La Vieille Fille de Balzac, s’est tenue le jeudi 23 mars 2017 à l’université de Metz. La troisième séance, portant sur Les Maîtres sonneurs de George Sand, s’est tenue le mardi 22 mai 2018 à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. La quatrième, portant sur Graziella de Lamartine, se tiendra à l’Université de Rouen le 13 mai 2019.


Visites

12 aujourd'hui
166 hier
387174 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés