25. 16 et 17 mai - Les écrits des mémorialistes dans leur Mémoires


Colloque international organisé par M. Tsimbidy - CÉRÉdI (Université de Rouen)

Bien des mémorialistes ont écrit et même publié d’autres ouvrages comme des recueils de correspondance (Arnauld d’Andilly) ou de poèmes (cardinal de Bernis), des fictions satiriques (Bussy, Mlle de Montpensier), des journaux (Arnauld d’Andilly), des romans (marquis d’Argens) ou même des livres d’histoire (Agrippa d’Aubigné)… Ces textes, oubliés par la critique ou toujours examinés à part, méritent d’être étudiés au travers du prisme des Mémoires. Dans quelle mesure viennent-ils nourrir l’écriture mémorielle et réciproquement ? En repérant les différentes réappropriations d’un « texte déjà écrit », les variations autour de mêmes scénarios ou les transpositions de pratique d’écriture, l’on pourra mettre en lumière des phénomènes de reprises, d’empreintes et d’analogies.

L’on pense, pour cela, repérer la place occupée par ces écrits « externes » dans la trame du récit, afin de caractériser les modalités de leur présence. Celle-ci peut être envahissante ou rare, exhibée ou discrète voire invisible. Une enquête sur les jeux d’insertion pourrait mettre en lumière des pratiques et des manières de transcrire le passé dont les effets joueraient sur le rythme de la narration, mais aussi sur son sens. On pourra ainsi étudier le rôle de ces textes réutilisés dans la constitution et l’organisation des données référentielles ? Sont-ils une trace d’Histoire, une trace de l’histoire d’une vie ?
Les pratiques d’intégration faisant des écrits externes aux Mémoires un matériau poétique, une approche générique pourrait examiner la fabrication de quelques séquences mémorielles, ce qui mettrait en lumière le travail de réécriture et son enjeu.

En comparant avec leurs mémoires l’Histoire Universelle et la correspondance d’Agrippa d’Aubigné mais encore les lettres de Gourville, du marquis de Forbin …, l’on examinera les accentuations, les atténuations, les décalages comme autant d’indices révélateurs de l’écriture ou de la réécriture de soi.

La nature des écrits externes mentionnés ou cités dans le récit mémoriel mérite également une enquête. Quand les mémorialistes se réfèrent à leurs écrits, s’agit-il de textes factuels ou fictionnels ? Les écrits factuels sont-ils désignés explicitement, tandis que l’influence des écrits fictionnels resterait masquée ? On pourra se demander en quoi la citation d’un texte publié à part ou se trouvant dans des papiers personnels sert de preuve et de témoignage, participe à construire l’ethos du narrateur, entretient ou pas une complicité avec le lecteur. Lorsque le mémorialiste parle de ses œuvres ou de ses textes quel portrait fait-il de lui-même en tant qu’auteur ? Le regard sur soi est-il différent selon les textes revendiqués ?

Il est encore possible d’interroger le statut des textes fictionnels en se demandant en quoi ils influencent l’écriture des portraits, des anecdotes, voire la composition même des Mémoires, ou inversement en quoi les Mémoires construisent un étoilement de motifs qui viennent se greffer dans la matière romanesque. L’Histoire Amoureuse des Gaules de Bussy, l’Histoire de Jeanne Lambert d’Herbigny, marquise de Fouquerolles de Mlle de Montpensier, les œuvres du marquis d’Argens offrent ainsi l’occasion d’examiner le jeu des interactions entre l’écriture mémorielle et la fiction, entre le roman, le récit autobiographique et les Mémoires.

Toutes ces nouvelles entrées veulent éclairer des processus d’écriture, découvrir des sources ou des influences inédites, interroger des phénomènes d’intégration, de réappropriation du « déjà-écrit », de convergences et d’influences souterraines afin de voir si l’on peut cerner des processus de transposition propres à l’écriture des mémorialistes.

Organisé par le CÉRÉdI (EA 3229, Université de Rouen) & le CEREC (EA 4593 CLARE, Université de Bordeaux 3)

Comité scientifique :
Frédéric Charbonneau, Jean Garapon, Nadine Kuperty-Tsur, Marie-Paule de Weerdt-Pilorge, Myriam Tsimbidy

PROGRAMME

Jeudi 16 mai


14h : Ouverture du colloque

14h15-14h40 : Introduction : Myriam Tsimbidy

Session 1 : INTERTEXTUALITÉ ÉPISTOLAIRE DANS LES MÉMOIRES
Modérateur : Marie-Paule de Weerdt-Pilorge

14h40-15h10 : Nadine Kuperty-Tsur (Université de Tel-Aviv)
Les lettres de Jeanne d’Albret, matrice de ses Mémoires

15h10-15h40 : Isabelle Trisivani Moreau (Université d’Angers)
Mme Du Noyer : des Lettres historiques et galantes aux Mémoires

15h40-16h : Discussion et pause

Session 2 : FICTION ET MÉMOIRES
Modérateur : Françoise Hildesheimer

16h-16h30 : Mamadou Abdoulaye Ly (Université Normale de Yunnan)
De la fiction dans les Mémoires :Le Miroir des limbes d’André Malraux

16h30-17h : Myriam Tsimbidy (Université de Bordeaux 3)
Mémoires et œuvres romanesques de Mlle de Montpensier : jeux d’influences ?

17h-17h30 : Discussion

Vendredi 17 mai

Matin

Session 3 : HISTOIRE ET MÉMOIRES
Modérateur : Nadine Kuperty-Tsur

9h30-10h : Christophe Blanquie (CRH)
Du journal de maître de camp aux Mémoires de Bussy-Rabutin

10h-10h30 : Françoise Hildesheimer (Archives nationales. Paris 1)
Récits des mémorialistes et relations des documents. L’exemple des 28-31 août 1717

10h30-10h50 : Discussion et pause

10h50-11h20 : Fadi El Hage (IUT de Saint-Denis Paris XIII)
Influences internes et autocensure chez un mémorialiste militaire de la fin du « siècle de Louis XIV » : l’œuvre du chevalier de Bellerive

11h20-12h10 : Mathilde Bernard (Université Paris III)
Empreinte de l’Histoire universelle dans la Vita de Jacques-Auguste de Thou

12h10-12h30 : Discussion et pause

Après-midi

Session 4 : ECRITS SUR SOI DANS LES MÉMOIRES
Modérateur : Frédéric Charbonneau

14h00-15h : Katrien Horemans (Université catholique de Leuven)
Écriture mémorielle ou mémoire de l’écriture : Lamartine et l’expression de soi

15h-15h30 : Audrey Faulot (Université de Picardie)
Mémoires et Illustres françaises de Challe : problèmes d’identité

15h30-15h50 : Pause et discussion

15h50-16h20 : Christian Zonza (Université de Nantes)
Marolles, poète et mémorialiste

16h20-16h50 : Marie-Paule Pilorge (Université de Tours)
Philosophie morale dans l’œuvre fictionnelle et mémorielle de Besenval

16h50 -17h10 Discussion

17h10-17h30 Frédéric Charbonneau (Université McGill)
Allocution de synthèse

Contact : Myriam Tsimbidy (mtsimbidy@u-bordeaux3.fr)


Visites

12 aujourd'hui
135 hier
303788 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés