Lucie Bergin-Violette


Doctorante

Directeur de thèse : Jean-Claude Arnould

Titre de la thèse : Ré-édition et étude de la Louenge du mariage et recueil des hystoires des bonnes, vertueuses et illustres femmes de Pierre de Lesnauderie, 1523

Thèse soutenue le 7 juillet 2015, mention « très honorable avec les félicitations du jury ».

Résumé de la thèse

Il s’agit de ré-éditer une œuvre intitulée De la louenge du mariage et recueil des hystoires des bonnes, vertueuses et illustres femmes écrite par Pierre de Lesnauderie en 1520 et publiée pour la première fois en 1523.
Ce texte a connu plusieurs rééditions au cours du XVIe s. : en 1525, 1527 et 1532, mais aucune à l’époque « moderne ».
Le travail projeté consiste tout d’abord à transcrire le texte depuis une écriture
gothique en modernisant partiellement l’orthographe selon un protocole d’édition défini.
Afin d’améliorer la compréhension de l’œuvre, un glossaire sera établi permettant de trouver des équivalents à certaines tournures ou de traduire des mots tombés en désuétude ou dont l’orthographe a évolué depuis leur emploi par l’auteur.
La transcription et le glossaire constituent la première partie du travail de thèse liée au texte proprement dit.
Cependant le projet s’intéresse également au paratexte afin de saisir l’origine de l’œuvre – ce qui a pu motiver sa création, ses objectifs – présumés ou avérés – et ses influences. Pour ce faire, une partie de la thèse est consacrée à la biographie de cet auteur normand, autrefois célèbre et quelque peu oublié aujourd’hui.

Outre le travail de réédition, cette recherche vise aussi à proposer une étude critique de l’œuvre en situant l’auteur dans la société et dans la littérature de son époque, par rapport aux autres écrivains qui s’essaient au même genre littéraire : celui du catalogue.
La Louenge se compose de trois parties : l’œuvre est présentée comme une lettre à un ami et disciple comprenant une défense du sacrement du mariage, une louange des femmes avec une liste d’ex. des femmes vertueuses, dont les histoires sont issues de la Bible, de la littérature, de la mythologie ou de l’actualité de l’époque et se clôt par une célébration des trois sortes d’amour en guise d’épilogue (de la femme à l’homme, de l’homme à la femme et de l’homme à l’homme).
On retrouve dans cette œuvre bon nombre d’exemples déjà cités et utilisés par d’autres auteurs tels que Symphorien Champier, auteur lyonnais du XVIe s., ou encore de plus illustres et anciens comme Boccace, Cicéron , Platon, etc. Il faut alors évoquer la tradition de ces reprises…
Afin d’éclaircir certaines de ces histoires, la thèse proposera un index des personnages cités.
La partie critique de ce travail cherchera à retrouver les sources de chaque histoire utilisée par Lesnauderie, voire de chaque allusion. De plus, on tentera de comparer les éventuelles différences ou ressemblances entre les auteurs ayant eu recours à ces mêmes exemples féminins.
Il faudra enfin confronter les différentes éditions de La Louenge pour tenter de mettre au jour des variantes.

Diplômes

Master 2 Littérature et philosophie, lettres et langues
Maîtrise Littérature comparée

Concours

CAPES Lettres modernes

Activités professionnelles

Enseignante du second degré en lettres modernes


Visites

49 aujourd'hui
95 hier
287954 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés