Projet CORNUM


Le CÉRÉdI est engagé dans cinq projets numériques d’édition et de constitution de corpus. Ces projets s’intègrent dans le programme de recherche Cornum (Contenus et cORpus NUMérisés), financé par la Région Normandie dans le cadre du réseau d’intérêt normand du pôle Humanité, Culture et Société (2018-2021). Il est soutenu et accompagné par l’IRIHS de l’université de Rouen Normandie et la MRSH de l’université de Caen Normandie.


Projets du CÉRÉdI dans CORNUM

Correspondance de Flaubert

Le site Flaubert a ouvert en 2001. Tout en conservant sa vocation généraliste, il s’est diversifié en trois autres sites à part entière, réalisés dans le cadre d’une convention entre l’université de Rouen et la Ville de Rouen (Bibliothèque municipale), présentant sous forme numérique l’intégralité du dossier manuscrit de Madame Bovary (2009), du premier volume de Bouvard et Pécuchet (2013) et de la correspondance.

Grâce à un travail collaboratif, le site Flaubert est devenu en vingt ans le site de référence des études flaubertiennes, pour les chercheurs mais aussi pour le « grand public ». Dans le cadre de l’aide apportée par le programme CORNUM, le site étend l’édition des lettres vers la correspondance dite « passive », c’est-à-dire aux lettres reçues par Flaubert, afin de créer un véritable dialogue épistolaire, par fils de conversations. D’autres projets en cours pourront recevoir le soutien des informaticiens recrutés (constitution d’une base de données des objets ayant appartenu à Flaubert, objets « domestiques » mais aussi objets liés à l’œuvre, le perroquet par exemple ; reconstitution en 3 D de la maison de Flaubert à Croisset, aujourd’hui détruite, grâce aux documents iconographiques, notariés, aux informations contenues dans la correspondance et dans les témoignages des tiers : ce projet est soutenu par la Ville de Rouen, propriétaire du Pavillon de Croisset, dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la naissance de l’écrivain, en 2021).

Porteurs : Yvan Leclerc, François Vanoosthuyse
Site : https://flaubert.univ-rouen.fr/correspondance/edition/

EcriSoi

La bonne réception faite au Dictionnaire de l’autobiographie. Écritures de soi de langue française (Champion, 2017) en France et à l’international – la moitié des exemplaires vendus l’a été hors de France – incite à penser que ce Dictionnaire répond à un manque. À une époque où les chercheurs littéraires se tournent vers les territoires des écritures factuelles ou de la non-fiction, où l’importance croissante prise par le témoignage et le document modifie notre appréhension du littéraire, il semble important de concevoir un outil de recherche et de communication entre chercheurs qui traite spécifiquement de ces questions. Un tel outil n’existe pas encore dans l’espace de langue française.

Objectifs, nature des réalisations :
- La rubrique « Dictionnaire » constitue un complément électronique et un enrichissement du Dictionnaire de l’autobiographie. Écritures de soi de langue française : constituer une base de données d’articles complémentaires, assurer l’actualisation bibliographique de l’ensemble des notices (les 457 notices du Dictionnaire papier et les notices complémentaires qui viendront enrichir électroniquement le contenu du Dictionnaire papier).
- La rubrique « Babel » comporte une importante base de données bibliographiques ainsi que des comptes rendus d’ouvrages critiques sur les écritures de soi.
- Dans la rubrique « Ego Corpus », il s’agit de promouvoir des corpus inédits qui relèvent des différents sous-genres des écritures de soi et de présenter les enjeux de chacun de ces corpus ainsi que des extraits contextualisés. L’objectif de cette rubrique est triple : donner de la visibilité à des corpus intéressants sur un plan scientifique mais qui ne trouveraient pas leur place dans une édition papier ; mettre en valeur l’inventivité des dispositifs verbaux mis en œuvre pour parler de soi ; fournir une base de données textuelles qui peut susciter des pistes de recherche pour des mémoires de master ou des corpus de thèses.
- Le but de la rubrique « Thèses » consiste à établir un annuaire de toutes les thèses soutenues en français (dans un premier temps) sur les écritures de soi depuis 2017.

Porteur : Françoise Simonet-Tenant
Site : https://ecrisoi.univ-rouen.fr/

ÉcuME

Prototype de bibliothèque numérique d’archives de la censure pour l’édition génétique des textes du XVIIIe siècle.

Le projet est de constituer un prototype de dossier sur la censure des ouvrages (littéraires ou non) du XVIIIe siècle à partir d’un corpus littéraire et patrimonial : archives manuscrites de la police et de la censure ; manuscrits d’auteurs portant des traces d’interventions censoriales ; éditions imprimées (éditions dites cartonnées, éditions clandestines) ; témoignages issus de correspondances. À partir d’une compilation de ces sources textuelles, l’idée est de montrer que le manuscrit d’Ancien Régime est le lieu d’une transaction avec la censure (qu’il lui soit soumis ou non), transaction à intégrer dans la genèse des textes. Il s’agit d’identifier, de classer et décrire chacun des documents des fonds d’archives situées dans les structures dépositaires, pour pouvoir en extraire des dossiers génétiques opératoires pour l’analyse et l’édition. L’ambition du site est de reconstituer le processus de la censure à partir de la publication numérique de quelques manuscrits exemplaires. Pour cela sera expérimentée une édition numérique génétique permettant de retracer et de visualiser sous différentes formes les processus de censure et leurs interactions avec les processus éditoriaux.

Caractère innovant : actuellement on sait bien décrire les documents mais il importe de pouvoir les exploiter en sortant de la « liste à puces » pour aller vers une forme de visualisation en réseaux. L’hypothèse du site est d’expérimenter les processus de la censure et leurs incidences éventuelles sur la genèse des textes par une visualisation à partir de cartes heuristiques, de schémas tout en s’appuyant sur les modèles de données et de relations proposés par un outil de bibliothèque numérique.

Porteur : Laurence Macé
Site : https://eman-archives.org/Ecume/

Michel d’Amboise

Édition numérique des Œuvres complètes du poète Michel d’Amboise (c. 1505-c. 1547)
Ce projet trouve son origine dans le constat établi, il y a vingt ans, par Richard Cooper de la nécessité d’éditer les œuvres de Michel d’Amboise, longtemps ensevelies dans un oubli profond, et de faire échapper l’esclave fortuné à la malédiction qui semble le poursuivre après sa mort (« Michel d’Amboise, poète maudit ? », La Génération Marot : Poètes français et néo-latins [1515-1550], éd. G. Defaux, Paris, Champion, 1997, p. 445-470). Richard Copper a souligné notamment les talents de traducteur du poète qui adapte aussi bien des œuvres de l’antiquité latine (Ovide, Juvénal) que des textes néolatins ou italiens contemporains (Spagnuoli, Fregoso, Angeriano). Par le biais de la traduction, il contribue à la renaissance des lettres en France dans les années 1530 où il introduit notamment l’épigramme (1533). Mais Richard Cooper attire aussi l’attention sur ses œuvres personnelles, poésies françaises et néolatines, et sur son unique œuvre en prose, Le Guidon des gens de guerre (1543), qui s’appuie sur l’expérience du « capitaine Chevillon ». Il voit ainsi en lui un « digne membre de la génération de Marot, à redécouvrir », d’autant plus que ses œuvres, pour certaines plusieurs fois rééditées au cours des années 1530-1540, sont lues, par Rabelais, Scève ou encore Du Bellay. Notre projet d’édition vise donc à répondre à cette invitation, qui se justifie par la variété des talents dont fait preuve Michel d’Amboise dans plusieurs genres (épître, épigramme) et par son rôle de passeur. Il a aussi pour objectif d’apporter un nouvel éclairage sur la génération poétique des années 1530-1540 laissée dans l’ombre par la coupure qu’ont tracée les poètes de la Pléiade et leurs grands éditeurs modernes. Notre entreprise s’inscrit ainsi dans une dynamique des études seizièmistes qui s’attachent à remettre en lumière cette génération méconnue, notamment en produisant des éditions critiques destinées à combler un vide du paysage littéraire de la Renaissance française – nous pensons en particulier à l’édition en cours des œuvres de Jean Bouchet sous la direction de Nathalie Dauvois à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle et au projet d’édition numérique des œuvres de Charles Fontaine que dirige Élise Rachjenbach à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne.

Objectifs, nature des réalisations :
Fonction du site web / production technique
Le site internet « Michel d’Amboise » constitue le volet numérique du projet d’édition critique des Œuvres complètes du poète Michel d’Amboise (c. 1505-c. 1547) dirigé par Sandra Provini. Il fournit une base de données pensée en complémentarité avec les cinq volumes à paraître aux éditions Honoré Champion dans la collection « Textes littéraires de la Renaissance », sans faire concurrence à l’édition « papier » selon l’accord conclu avec le directeur de collection. Cette base de données comprend :
- le texte brut de toutes les œuvres de Michel d’Amboise présenté dans une transcription diplomatique à partir de l’édition princeps ainsi que le texte établi (mais sans l’apparat critique et les notes qui seront réservés à l’édition papier). La transcription diplomatique est utile aux historiens de la langue tout comme aux historiens du livre. Le texte établi peut quant à lui alimenter les bases de données numériques (Frantext, etc.). L’usager du site peut passer de la version diplomatique à la version corrigée et régularisée d’un simple clic dans un menu grâce à l’emploi de balises XML-TEI.
- les sources de toutes les traductions réalisées par Michel d’Amboise, qu’il s’agisse d’œuvres en latin classique (Juvénal, Ovide), en néolatin (le Mantouan) ou en italien (Angeriano, Fregoso). Le texte source, transcrit à partir de l’édition utilisée par Michel d’Amboise, est donné à gauche de l’écran, sa traduction à droite, ce qui permet de mettre en évidence tous les ajouts effectués par le poète qui amplifie et actualise systématiquement les textes qu’il traduit.
- dans le cas du recueil des Épîtres vénériennes (1532) qui reprennent deux recueils antérieurs, les Complaintes de l’esclave fortuné (1530) et La Penthaire (1531), le site propose de retrouver, à partir de chaque pièce des Épîtres vénériennes, sa position dans le recueil précédent. Michel d’Amboise a en effet remanié en profondeur ses deux premiers recueils pour suivre le modèle établi par Clément Marot dans L’Adolescence clémentine en 1532. Ainsi, alors que les Complaintes proposaient une série d’épîtres suivies chacune de deux rondeaux, les Épîtres vénériennes regroupent les épîtres dans une section, les rondeaux dans une autre, adoptant le classement générique marotique. Le site permet ainsi de mettre en évidence le travail de réécriture et de recomposition opéré par Michel d’Amboise sur ses premières œuvres et contribue à l’histoire de l’évolution du recueil poétique français dans les années 1530-1540.

Porteur : Sandra Provini
Site : http://amboise.huma-num.fr/

Spectanum

Le projet SpectaNum se décline en deux volets complémentaires ayant en commun l’application Dezède qui en est le support, l’outil de développement et de valorisation. « Orchestres en Normandie » et « Bibliothèque numérique des spectacles en Normandie » ont pour ambition de mettre à la libre disposition d’un public large, allant du chercheur à l’amateur de musique, un patrimoine difficilement accessible (des programmes de concerts et des documents d’archives), sous la forme d’archives numérisées associées à une édition critique : des programmes de salle numérisés et leur reconstitution normalisée sur un site ayant déjà accueilli des projets similaires ; des ouvrages anciens ou des manuscrits et leur indexation facilitant leur consultation sur un nouveau support venant se greffer sur le site Dezède. S’appuyant sur une méthodologie éprouvée, une équipe éditoriale et scientifique reconnue, SpectaNum se propose de créer un modèle inédit ayant vocation à accueillir des projets équivalents menés dans d’autres collectivités territoriales françaises ou dans d’autres pays. Pour le moins, les deux volets du projet s’intègrent dans un ensemble déjà conséquent et librement accessible sur le site Dezède.

Porteur : Yannick Simon
Site : https://dezede.org/


Navigation

Articles de la rubrique

  • Projet CORNUM

Visites

101 aujourd'hui
92 hier
495685 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés