Tony Gheeraert


  • Membre permanent du CÉRÉdI
  • Professeur de littérature française du XVIIe siècle
  • Ancien élève de l’ENS, Agrégé de Lettres classiques, Docteur en littérature française, titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches en littérature française

Mes centres d’intérêt scientifiques sont les suivants :

  • Je m’intéresse avant tout à Port-Royal, en tant que foyer de création littéraire. J’ai consacré ma thèse à l’étude de la poésie à Port-Royal (Le Chant de la grâce. Port-Royal et la poésie, 1999 ; publiée en 2003 chez Honoré Champion ; prix P.-G. Castex de l’Académie des sciences morales et politiques). Puis j’ai continué depuis à travailler sur les écrivains et moralistes proches du monastère. J’éprouve une prédilection particulière pour Blaise Pascal et Jean Racine, mais sans négliger des auteurs plus mineurs comme Bernard Lamy ou Arnauld d’Andilly, dont les Oeuvres chrétiennes doivent paraître prochainement chez Garnier. J’ai créé en 2001 le site web de la Société des Amis de Port-Royal, que je continue d’animer.
  • Les contes de fées de la fin du XVIIe siècle constituent mon second centre d’intérêt. J’ai fait paraître, en 2006, chez Honoré Champion, une édition des conteurs masculins de la période, parmi lesquels figurent ceux de Charles Perrault. Les contes de ce dernier sont reparus en 2012, dans une édition augmentée et assortie de nouvelles notices. Je me suis intéressé par ailleurs à différentes figures du corpus féerique, comme Cendrillon et Mélusine.
  • Outre ces deux champs d’étude principaux, mes enseignements me donnent l’occasion de réfléchir à d’autres aspects de la littérature du XVIIe siècle : un article sur Molière, une introduction à l’Astrée parue en 2006 aux PURH, ou plus récemment des sites consacrés aux programmes d’Agrégation (sur Esther et Athalie en 2018, sur le Roman comique en 2019) sont les fruits de ces travaux pédagogiques.
  • Enfin, j’ai manifesté un intérêt précoce pour ce qu’on appelle depuis quelques années les "humanités numériques". J’ai créé plusieurs plates-formes éditoriales (dont celle de Juliettedrouet.org, en 2010, et les sites du Cérédi), co-fondé la revue Etudes Epistémè (2002) et mis en ligne plusieurs logiciels d’aide à la publication. Actuellement, c’est sous un angle différent que je m’intéresse aux liens entre littérature et nouvelles technologies, puisque je travaille sur la question de la narration dans la création vidéoludique contemporaine. Je coanime par ailleurs un atelier d’écriture, Fictions, afin d’aborder la question du récit sous un angle plus pratique.

J’ai ouvert en 2018 un carnet de recherche sur Hypothèses, où j’expose quelques-unes de mes réflexions dans ces différents domaines (http://melancolie.hypotheses.org).

Courriel : tony.gheeraert@univ-rouen.fr

Responsabilités administratives et scientifiques

  • Vice-Président de la Société des Amis de Port-Royal
  • Co-responsable de la licence de lettres (mention à distance) de l’université de Rouen Membre du réseau national des vice-présidents numériques (VPNUM)
  • Responsable de l’axe numérique de la fédération de recherches en lettres et sciences humaines de l’université de Rouen (IRIHS)
  • Co-responsable avec Hubert Heckmann et Céline Servais-Picord de l’association Fictions (cours et ateliers d’écriture, rencontres d’écrivain, événements littéraires)

Liste détaillée des publications :
https://cv.archives-ouvertes.fr/tony-gheeraert


Visites

189 aujourd'hui
160 hier
386992 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés